Skip to the content

Évaluation de 2019

Le Régime de retraite des CAAT est capitalisé à 120 %, selon l’approche de continuité, et il dispose d’une réserve de capitalisation de 2,6 milliards de dollars, selon la plus récente évaluation actuarielle, au 1er janvier 2019.

Il s’agit d’une amélioration par rapport à l’évaluation de l’année dernière qui a montré que le Régime était capitalisé à hauteur de 118 % avec une réserve de financement de 2,3 milliards de dollars.

Après la dernière évaluation déposée, l’autorité financière n’exigera pas d’autre évaluation du Régime avant 2022.

Les hypothèses économiques et démographiques sont passées en revue à chaque évaluation de la capitalisation afin de s’assurer de leur réalisme et de leur adéquation compte tenu de la tolérance au risque du Régime. L’évaluation définit également le taux d’actualisation; ce dernier a été réduit de 5,6 % à 5,5 %. Le taux d’actualisation est un reflet de la composition de l’actif, des rendements du marché à long terme du portefeuille de placements et de la tolérance au risque du Régime.

Selon l’évaluation actuarielle du 1er janvier 2019, le Régime demeure au niveau 4 de la Politique de financement.

Les dirigeants du Régime ont déterminé que l’attribution de réserves supplémentaires pour renforcer davantage la sécurité des prestations et la stabilité des cotisations est l’option la plus prudente en ce moment. Les réserves de financement maintiennent la résilience du Régime et le protègent contre les chocs économiques ou démographiques.

L’évaluation suppose que les participants qui prennent leur retraite aujourd’hui peuvent espérer vivre en moyenne jusqu’à 89 ans.

Télécharger le rapport d’évaluation (en anglais seulement)

En savoir plus sur la Politique de financement du Régime de retraite des CAAT.

Rapport annuel de 2018 du Régime de retraite des CAAT

Capitalisé à 120 %
selon l’approche de continuité

Taux de rendement annualisé net de 9,9 % sur dix ans

Actif de 10,8 G$

Réserve de 2,6 G$

Contact Us Image

Vous aimeriez faire venir DBplus à votre travail?