Skip to the content

Quittez-vous votre emploi avant la retraite?

La rente que vous avez accumulée dans le Régime des CAAT vous appartient. Si vous avez quitté votre emploi, vous pouvez transférer vos droits à pension ou les laisser dans le Régime à titre de rente différée. 

Prévoyez-vous de quitter votre emploi avant d’avoir atteint l’âge de la retraite?

Tous les participants au Régime de retraite des CAAT ont droit à une rente à la retraite. Si vous cessez de travailler pour un employeur participant au Régime de retraite des CAAT, les options de cessation aux termes du Régime de retraite des CAAT vous offrent la souplesse et la sécurité qui vous permettront de faire les meilleurs choix pour votre revenu de retraite.

Lorsque vous quittez votre emploi avant l’âge de 65 ans, votre participation au Régime est automatiquement prolongée de 24 mois à compter de la date du dernier versement de vos cotisations au Régime. Au cours de la période de prolongation de 24 mois de votre participation au Régime, vous pouvez choisir parmi plusieurs options pour vos droits à retraite, et à la fin de la période de 24 mois, d’autres options s’offrent à vous.

Au cours de la période de prolongation de 24 mois

Au cours des 24 mois, vous disposez d’options qui vous aideront à constituer votre rente tout au long de votre carrière. Si vous commencez à travailler chez un autre employeur affilié au Régime des CAAT, vos cotisations reprennent et votre rente s’accroit. Vous avez également l’option de la faire transférer dans le régime de retraite d’un autre employeur.

Commencer à travailler pour un autre employeur affilié au Régime des CAAT

Si vous commencez à travailler pour un autre employeur participant au Régime de retraite des CAAT, vous devez à nouveau verser des cotisations au Régime dès le début de votre emploi. Assurez-vous de signaler à votre nouvel employeur que vous êtes participant au Régime de retraite des CAAT afin de commencer les cotisations d’employeur et de participant convenables – l’accroissement de vos droits à retraite reprendra immédiatement.

Transférer vos droits à retraite dans le régime d’un autre employeur

Si vous commencez à travailler pour un autre employeur qui offre un régime de retraite, vous pouvez transférer vos droits à retraite au titre du Régime de retraite des CAAT au régime de votre nouvel employeur, à condition que ce dernier accepte les transferts. Vous pouvez choisir cette option en tout temps pendant la période de prolongation de 24 mois, pourvu que vous n’ayez pas encore commencé à toucher votre rente et ayez moins de 65 ans.

Après la période de prolongation de 24 mois

À la fin de la prolongation de participation de 24 mois, les options suivantes vous sont ouvertes : outre les options de transférabilité énoncées ci-dessus, vous aurez le choix entre une rente viagère sure du Régime des CAAT ou le transfert de la valeur de rachat.

Choisir une rente viagère du Régime des CAAT

Vous pouvez garder votre pension dans le Régime des CAAT et percevoir une rente viagère à la retraite. Il s’agit de ce que l’on appelle une rente différée. Votre rente différée est la pension que vous avez accumulée jusqu’à la date de votre cessation d’emploi, et plus encore. Pendant la prolongation de participation de 24 mois, elle fait l’objet d’augmentations SMI et, après, d’augmentations à titre de protection contre l’inflation, même avant que vous la perceviez. En outre, vous bénéficierez de tous les autres avantages d’une pension viagère, tels que des prestations de conjoint survivant. Vos droits à retraite resteront dans un régime de retraite sûr et entièrement capitalisé, et elle sera prête pour vous lorsque vous partirez à la retraite.

Peu importe combien de temps il vous reste avant la retraite, votre pension vous attendra jusqu’au moment où vous êtes prêt à la toucher.

Les rentes différées offrent de la flexibilité

Vous pouvez commencer à recevoir votre rente différée à l’âge de 65 ans, ou même à partir de vos 50 ans. Si vous touchez votre rente avant d’atteindre l’âge de 65 ans, elle sera réduite de 5 % par année pour chaque année qui vous sépare de vos 65 ans. Cette réduction permanente à vos versements s’explique par la durée plus longue de la période pendant laquelle vous les recevrez.

Transfert de la valeur de rachat

Vous pouvez choisir de retirer la valeur de rachat de votre rente du Régime. La valeur de rachat est un paiement forfaitaire correspondant à la valeur actualisée de la rente qu’un participant s’est constituée.  Autrement dit, elle représente le montant qu’il faudrait investir aujourd’hui, d’après les taux d’intérêt en vigueur, pour couvrir les rentes de retraite futures du participant. Les hypothèses sur les valeurs de rachat et leurs méthodes de calcul sont prévues par la loi.

Vous devez avoir moins de 50 ans pour transférer la valeur de rachat.

La valeur de rachat est calculée à la fin de la période de prolongation de 24 mois selon les taux d’intérêt en vigueur à ce moment. Vous avez six mois à compter de la fin de la période de prolongation de participation de 24 mois pour avoir accès à cette option, après quoi elle vous sera fermée.

Le montant de la valeur de rachat est immobilisé; les fonds doivent être utilisés pour vos revenus de retraite. Si vous choisissez de retirer la valeur de rachat du Régime, vous devez en transférer l’intégralité à un instrument d’épargne-retraite immobilisé et devez obligatoirement l’employer à vos fins de retraite. Vous ne pouvez retirer aucun montant d’un compte de retraite immobilisé avant vos 55 ans, et tout l’argent doit en être retiré ou converti en rente ou en fonds de revenu viager avant vos 71 ans.

Si vous choisissez de transférer votre valeur de rachat, vous perdrez tous vos droits à prestations du Régime des CAAT. Vous serez entièrement responsable du rendement futur de vos placements, notamment les frais et les risques associés à la gestion de votre revenu de retraite. Si le rendement de vos investissements est faible, vos épargnes-retraite pourraient bien être inférieures à ce qui vous revenait au moment où vous avez quitté le Régime, sans compter le risque que vos économies s’épuisent carrément avant votre décès.

Limites des valeurs de rachat

La Loi de l’impôt sur le revenu (LIR) limite le montant de la valeur de rachat que vous pouvez transférer directement dans un REER immobilisé. Si vous optez pour la valeur de rachat et que cette limite s’applique, deux possibilités s’offrent à vous quant à la somme excédentaire :

Vous pouvez recevoir le surplus en une somme forfaitaire, imposable selon votre taux marginal actuel. Si l’impôt retenu est trop bas, des impôts supplémentaires pourraient vous être exigés après votre déclaration fiscale pour l’année du transfert.

Une rente différée ou la valeur de rachat – le choix vous revient

Avant de choisir entre une rente viagère et un versement unique de sa valeur de rachat, il est important de tenir compte de tous les facteurs en jeu à votre retraite.

Une rente différée convient-elle à vos besoins?

Une rente différée est l’option idéale pour le participant qui souhaite avoir accès à la sécurité d’une pension qui repose sur un régime de retraite à prestations déterminées bien gouverné et bien géré.

Peu importe combien de temps il vous reste avant la retraite, votre pension vous attendra jusqu’au moment où vous êtes prêt à la toucher.

Votre rente différée offre des prestations viagères avant et après votre départ à la retraite :

  • Commencez à toucher votre rente au moment qui vous convient – aucun besoin de suivre les tendances des marchés ni de s’inquiéter des répercussions qu’auront les vicissitudes économiques sur votre date de départ à la retraite. Le montant de votre rente est garanti, sans égard aux marchés, taux d’intérêt ou autres facteurs externes.
  • Vous pouvez commencer à percevoir une rente réduite dès vos 50 ans.
  • Votre rente différée bénéficie de hausses à titre de protection contre l’inflation (lorsqu’elles s’appliquent) afin de pallier les effets de l’inflation, avant même que vous ne commenciez à percevoir votre pension.
  • Vous gardez la flexibilité de transférer votre rente vers le régime de retraite d’un autre employeur à l’avenir (si cet employeur autorise les transferts).
  • À votre départ à la retraite, vous toucherez des versements de rente mensuels fiables et surs, la vie durant.
  • Vous ne pouvez survivre votre pension – vous recevrez vos paiements mensuels aussi longtemps que vous vivrez.
  • Des prestations de survivant sont offertes à vos survivants, que vous décédiez avant la retraite ou après que vous ayez commencé à toucher votre rente différée. 

Lorsque vous abandonnez la rente différée pour pouvoir transférer la valeur de rachat de votre pension, vous renoncez à d’autres précieux avantages.

Si vous retirez la valeur de rachat, vous perdrez :

  • Le droit à des revenus de retraite garantis, versés la vie durant, y compris l’option de commencer à toucher votre pension dès l’âge de 50 ans (moyennant une réduction)
  • La rente viagère destinée à votre conjoint si cette personne vous survit
  • L’accès aux hausses futures à titre de protection contre l’inflation qui contribueront à la protection du pouvoir d’achat de votre revenu de retraite
  • La liberté de transférer votre pension directement du Régime des CAAT vers le régime de retraite d’un autre employeur à l’avenir.

Si vous préférez une rente viagère sure, vous n’avez rien besoin de faire

Votre pension sera entre bonnes mains avec le Régime de retraite des CAAT et vous attendra lorsque vous arriverez à l’âge de 65 ans (voire 50 ans, avec les réductions applicables).

Le choix entre le transfert de la valeur de rachat et une rente différée est un choix important qui comporte divers risques et avantages que vous devez prendre en considération. 

Contact Us Image

Vous avez des questions? Contactez-nous

L'équipe des Services aux participants du Régime de retraite des CAAT est là pour répondre à vos questions.